Actualité

Vue 437 fois
10 juillet 2019

Intermines
Et vous en vacances vous avez eu du réseau ?

Bernard Gomez (E69) et mélomane averti nous parle de sa passion....Lisez-le !

"Effectivement la question se posait parfois à la campagne ou en montagne. Mais je ne viens pas vous parler de vos téléphones !
Attendez un peu où je veux en venir.

Oui pendant la période estivale je me détends en allant au concert. Chacun sait d’abord que la musique adoucit les mœurs (enfin il paraît), mais aussi c’est un peu une passion chez moi. J’aime la musique de chambre[1] vivante. Au concert, je laisse entrer la musique en moi, j’essaie de trouver pourquoi les musiciens ont choisi telle interprétation, comment ils ont constitué leur programme. J’observe les préparatifs, les coups d’archet, les clins d’œil fugitifs, les sourires de satisfaction, bref je déguste la musique sans modération.

Ah oui je devais vous parler du réseau en vacances ! Où va-t-il donc encore se cacher celui-là ? En fait, avant d’aller plus loin, je compte sur votre discrétion, paraphrasant Jacques Séguéla  « ne dites pas à mon coach que je fais du réseau en vacances, car il me croit au concert classique ».

Le réseau professionnel ça fait parfois un peu peur, ou bien on ne le trouve pas,  « je n’ai pas de réseau ». Au-delà de toute théorie, réseauter c’est d’abord une question de pratique. Alors pourquoi ne pas essayer de s’entraîner quand il n’y a pas d’enjeu. Je vous suggère de faire du réseau sans penser à faire du réseau ! « Et vous faites ça comment ? » Partout ! Dans le métro, en discutant avec mon voisin, en vacances au concert, en rencontrant les musiciens et les auditeurs à la sortie. « Ah mais je n’oserai pas !» - « Et pourquoi pas ? » Il n’y a pas d’enjeu.

C’est facile de rencontrer les musiciens après le concert, surtout dans les petits festivals. Ils ont aussi besoin de souffler, ils aiment qu’on les félicite. Félicitez-les ! Prenez-les quand ils sortent de leur loge (sacristie, local, …), et puis osez poser des questions, intelligentes bien sûr, vous êtes Mineurs non ? Allez, je vous aide : quelle énergie dans le 3e mouvement ! Bravo ! Pourquoi avez-vous joué Brahms avant Mozart ? Comment vous êtes-vous rencontrés ? Allez-vous passer dans notre région bientôt ? Si vous achetez leur CD, demandez un autographe, quand ils l’ont enregistré ? Allez je ne vais pas tout vous souffler ! Un peu d’imagination que diable ! C’est facile parce qu’il n’y a pas d’enjeu pour vous.

Vous verrez comme les artistes sont heureux de parler de leur art. Vous en profiterez pour faire connaissance des autres mélomanes qui comme vous viennent voir les musiciens. Et vous partagerez mille choses, vous deviendrez plus riches, enfin, au moins plus heureux.

Pourquoi donc se priver de deux plaisirs à la fois, écouter un beau concert et s’entraîner au contact réseau sans se prendre la tête.

Ah oui un point encore, côté réseau les musiciens sont un véritable exemple. Savez-vous comment ils sont recrutés pour un concert par les organisateurs ? Les petites annonces n’existent pas. Le plus souvent c’est lors de rencontres après les concerts. C’est pour cela qu’ils sont experts en réseau.

Où que vous soyez en vacances, il y a partout de passionnants festivals de musique de chambre. Souvent les « petits » festivals sont plus authentiques et accueillants[2] « Viens voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens, qui arrivent … » Les comédiens, Charles Aznavour."

 

Bernard Gomez (E69) a eu un parcours industriel varié dans la sidérurgie, le textile, la mécanique. Il a pris des responsabilités grandissantes en PME et dans de grands groupes. Puis il a fondé sa propre société de conseil indépendant pour aider les entreprises à réussir. Il a aussi participé 4 ans à l’Espace Emploi Agirc Arrco de Lille qui accompagne des demandeurs d’emploi de longue durée. Mélomane passionné, il monte des saisons de musique de chambre dans le Nord.

 

[1] Pour simplifier : Musique de chambre, musique exécutée par un petit nombre de musiciens sans chef d’orchestre, une vraie musique de proximité.

[2] Liste non exhaustive naturellement : Festival d’Uzès, 1001 notes en Limousin, Rencontres musicales de Conques, Fêtes musicales de l’Aubrac, Les orgues de l’Aisne, l’Eté Mosan, Midis-Minimes de Bruxelles, Quatuors à Cordes en Lubéron, Festival de Fénétrange, Festival Saint Michel de Cubzac, Périgord Noir, … et les grands festivals aussi, La Roque d’Anthéron, Aix en Provence, …


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.